Publié le 18 Mai 2017

Parce que j’avais trouvé un combava lors de mon passage au Grand Frais de ma ville natale, j’ai eu l’idée d’en aromatiser une panna cotta ... 

J'ai pris

25 cl de crème fraîche (un bidon)

10 cl de lait

2 feuilles de gélatine

2 cuillères à soupe de sucre

Faire fondre la gélatine une dizaine de minutes dans un saladier d'eau froide

Faire bouillir le lait et la crème, ajouter le sucre et retirer du feu

Ajouter la gélatine essorée ; remuer pendant quelques instants

Râper le zeste d’un combava, incorporer à la crème

Verser dans des pots et laisser refroidir avant de recouvrir de film alimentaire puis de placer au réfrigérateur pendant au moins trois heures

Panna cotta au combava

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Cuisine

Repost 0

Publié le 17 Mai 2017

Une journée qui a commencé par un retour Piazza San Pietro mais la foule qui s’y pressait, encore plus dense que la veille nous a fait renoncer à visiter la basilique cette année …

Nous avons descendu la via della Conciliazione, traversé le pont Vittorio Emmanuele II en admirant le Castel Sant’Angelo et son pont, pour rejoindre la via Paola et le terminus du bus 115 qui allait nous emmener au sommet du Janicule.

Huit jours en Italie (2017-7)

Comme d’habitude, on s’est trompé d’arrêt, mais nous avons pu admirer un autrre point de vue sur la Ville depuis la piazza Giuseppe Garibaldi et la terrazza del Gianicolo avant de rejoindre la fontanone des Gianicolo – Acqua Paola – dominant la Ville au -dessus de l’Ambassade d’Espagne.

Huit jours en Italie (2017-7)

Nous sommes redescendus au travers des jardins – en nous perdant un peu aussi, jusqu’à retomber dans le Trastevere, vers la maison de la Fornarina … à l’opposé du lieu où je me croyais !

Un petit tour dans la basilique de Santa Maria in Trastevere pour admirer, cette fois encore, ses pavements cosmatesques, les mosaïques bysantines et les ex-voto de l’entrée

Huit jours en Italie (2017-7)

Nous sommes allés déjeuner à l’Antica Trattoria di Carlone, recommandée par l’Enfant il ya bien longtemps, et comme on était jeudi … j’ai pris des gnocchi – le plat du jour, alors que l’Homme choisissait des spaghetti alle vongole:)

Huit jours en Italie (2017-7)

Nous avons poursuivi notre au balade à travers les ruelles du Trastevere puis avons rejoint Santa Maria in Cosmedin, laissé de côté sa Bocca della Verità, mais découvert la crypte où subsistent les colonnes d’un antique temple dédié à Hercule.

Les pavements splendides de cette église proviendraient de l'ancienne basilique Saint Pierre !

On trouve aussi dans cette église les reliques, crâne et os, de Saint Valentin !

Huit jours en Italie (2017-7)

En remontant la via del Velabro, nous sommes arrivés sur l’arrière du Forum … avec des vues superbes sur les deux palmiers qui dominent le site, les temples des dioscuri et la maison des Vestales. 

Après avoir gravi la Via dei Tarpeii (oui celle qui conduit à la roche Tarpéienne ), nous sommes arrivés au pied du Capitole et avons ainsi dominé l’Arc de Septime Sévère, les rostres et la Colonne de Phocas.

Huit jours en Italie (2017-7)

Une visite de Santa Maria in Ara Coeli, nous a permis d’admirer les fresques du Pinturicchio célébrant Saint Bernardin de Sienne dans la chapelle Bufalini.

Un tour sur la Place du Capitole, un salut au Fleuve endormi, à la Louve et aux Dioscures ont clos la journée.

Huit jours en Italie (2017-7)

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #E' bella Italia !, #Roma

Repost 0

Publié le 16 Mai 2017

Un extraterrestre parisien (55)

Il se croyait à l'abri derrière son échelle, mais je l'ai quand même débusqué en sortant d'un bon moment passé dans les jardins des Editions Gallimard, au mois de mars 2017 ...  

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Voyages en France ou à côté, #Extraterrestres

Repost 0

Publié le 15 Mai 2017

Un samedi sur la route, à rentrer de la ville natale de l'Homme sous une pluie battante qui ne cessa qu'à l'entrée en Occitanie ...

Un arrêt chez mon père pour admirer son jardin, grappiller des cerises tout juste mûres et déjeuner au restaurant avant de rendre visite à ma mère puis de rentrer chez nous. 

La soirée débuta par un long moment sur l'ordi à procéder aux sauvegardes de photos d'archives ...

Un week-end de printemps (2017-7)

Un dimanche matin rempli de tâches ménagères et administratives, puis de vaines tentatives de reprogrammation de mes prochains déplacements professionnels ...

Un passage au jardin, appareil photo en main, pour observer la progression des fruitiers (les figues de printemps mûriront-elles cette année ?) et admirer la floraison des roses qui ne nous ont jamais autant gâtés depuis 17 ans que nous habitons ici !

Un moment en cuisine à préparer un clafoutis avec les cerises offertes par mon père puis les 'orecchiette aux boulettes de saucisse et asperges' du déjeuner a précédé le visionnage des deux derniers épisodes de 'Dix pour cent'. 

L'après midi fut partagé entre la préparation de bouchées cranberries-pécan, la fin des tâches administratives, la préparation des bagages du retour parisien et un moment sur l'ordi à rédiger des articles, y insérer des photos et publier des critiques de lectures.

Un week-end de printemps (2017-7)

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #C'est la vie !, #Jardin

Repost 0

Publié le 14 Mai 2017

A se plonger dans les archives familiales, retrouver de vieilles photos, partir en pèlerinage sur les traces d'enfance, et rendre un dernier hommage à celle qui n'est plus ...  

Dix jours hors du temps

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #C'est la vie !

Repost 0

Publié le 8 Mai 2017

Pour un temps de recueillement 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #C'est la vie !

Repost 0

Publié le 6 Mai 2017

Lectures d'avril 2017

Un mois d'avril qui est resté sur la même tendance que les précédents : un mois où j'ai continué à beaucoup lire et à rédiger au fil de l'eau les avis sur mes lectures !

Mais un mois où je n'ai pas respecté mon programme de lecture !

Mes engagements auprès de médiathèques et les offres de Babelio l'ont mis à mal ... pour mon plus grand plaisir :) 

Voilà donc la liste de mes lectures de ce mois, dont les titres soulignés renvoient vers mon avis :)

Mohamed Hasan ALWAN : Le castor

Hervé BARMASSE : La montagne en moi

Daniel PENNAC : Le cas Malaussène T1, ils m'ont menti

Eugenia ALMEIDA : L'échange

Amélie NOTHOM : Le crime du comte Neuville

Philip TEIR : La guerre d'hiver

René GOSCINNY et Albert UDERZO : Astérix et les Goths 

Tanguy VIEL : Article 353 du code pénal 

Marc ELSBERG : Zéro

Emily St. John MANDEL : Dernière nuit à Montréal

Hervé JOURDAIN : Femme sur écoute

Négar DJAVADI : Désorientale

Michael RIDPATH : Free to trade

Arnaldur INDRIDASON : Opération Napoléon

Nicolas ANTONA & Nina JACQMIN : La tristesse de l'éléphant

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Livres

Repost 0

Publié le 5 Mai 2017

Lors d'une soirée parisienne d'avril, j'ai pris un bout de toile, une échevette de fils de soie, et j'ai brodé une étoile ... 

Sur ma lancée, le week-end suivant, j'ai repris Manon et j'ai (enfin) achevé de broder l'extérieur de cette trousse, commencée début 2014  !

Les roses sont venues éclore sur les rosiers qui ornent sa façade ...  

Le retour de Manon !

Un zoom pour les voir de plus près ... 

Le retour de Manon !

Les vacances prochaines devraient me permettre d'avancer sur l'intérieur de cette trousse : la grande poche est déjà commencée , l'étui à ciseaux et le coussinet devraient être vite faits ... 

A suivre, bientôt ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #broderie, #Trousse des Fées

Repost 0

Publié le 4 Mai 2017

Parce qu'il y avait des morceaux de jarret de veau sur les étals du supermarché paysan où j'ai mes habitudes, j'ai décidé un week-end de mars, de refaire un osso-buco (20 ans après ma première et unique tentative, qui avait été un grand succès !).

J'ai combiné plusieurs recettes, celle d'origine, une recopiée à la main et glissée dans les pages de mon carnet de cuisine (sans mention de son origine) et celle des carnets de Julie à qui j'ai emprunté la cuisson au four et la gremolata (en omettant les noisettes)

J'ai pris   

4 morceaux de jarret de veau

3 cuillère à soupe d’huile d’olive

3 carottes 

1 oignon

2 branches de céleri

1 boite 1/2 de tomates pelées (3 tomates en saison)

1 bouquet garni formé d’une feuille de laurier, de 3 tiges de persil, d’une branche de céleri et d'un brin de thym

1/2 litre de bouillon de volaille maison (des abattis de volaille ou 1 carcasse ou un morceau de poulet, 2 carottes, 1 oignon, du céleri, du poireau … mis à mijoter pendant une bonne heure dans de l’eau salée)

Pour la gremolata :

le zeste d’1/2 citron non traité

20 g de feuilles de persil plat

1 petite gousse d’ail

Peler les carottes et l'oignon, laver le céleri, concasser les tomates, couper en petits dés les carottes, l'oignon et le céleri.

Dans une grande cocotte, faire chauffer l’huile d’olive à feu assez vif.

Déposer la viande et faire dorer les morceaux 3 minutes sur chaque face environ. Réserver.

Préchauffer le four à 150°C à chaleur tournante.

Dans la cocotte, remplacer la viande par les légumes, laissez fondre quelques minutes.

Quand les légumes commencent à attacher, incorporer la viande, déposée en une seule couche, puis couvrir d’eau ou de bouillon de volaille maison.

Poivrer et saler généreusement et ajouter le bouquet garni. Couvrir et enfourner pour une heure et demie.

Retirer du four et laisser reposer une nuit ou a minima quelques heures

Réchauffer le plat.

Si besoin, réserver la viande et faire réduire le jus de cuisson sur feu vif.

Au moment de servir, préparer la gremolata : hacher très finement au couteau le persil, le zeste de citron et l’ail.

Servir l'osso-buco avec un risotto milanais, saupoudrer de gremolata. Déposer la sauce à côté.

Mon osso-buco

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Cuisine

Repost 0

Publié le 3 Mai 2017

Une journée qui a démarré par un retour Piazza del Popolo à aller revoir mes Caravage préférés dans l’église Santa Maria del Popolo …

La puissance qui se dégage de ces deux tableaux, représentant l’un, la crucifixion de Saint Pierre, l’autre, la conversion de Saint Paul, m’impressionne à chaque fois …

En poursuivant notre tour de l’église, nous avons admiré les fresques du Pinturicchio, dans la chapelle basse della Rovere, dépeignant la vie de la Vierge ; j’aime beaucoup le petit démon qui flotte au-dessus de la Vierge et m’amuse à chaque fois …

Dans la chapelle Chigi, dessinée par Raphaël, je ne manque jamais de me souvenir de cette scène d'Anges et Démons de Ron Howard, où la mosaïque du sol se soulève et laisse apparaître un escalier secret ...

Huit jours en Italie (2017-6)

Pour voir la ville d 'en haut, nous sommes montés sur le Pincio :)

Multipliant les points de vue pour essayer d'apercevoir les monuments emblématiques : Panthéon, Monument à Vittorio Emmanuele II, Colisée, Fontaine Acqua Paola, ..., nous avons rejoints l'église de la Trinité aux Monts, enfin libérée des échafaudages intérieurs et extérieurs qui la défiguraient lors de nos derniers séjours !

 

 

Huit jours en Italie (2017-6)

Après un excellent déjeuner à l'Orsetto, nous avons repris le métro pour rejoindre le Vatican ...

Les foules qui se pressaient pour visiter la Basilique nous ont découragés et nous avons choisi de rentrer en tram ...

Belle excuse pour s'arrêter à l'arrêt Nizza, via Regina Margherita, pour aller déguster une petite coupe de glace à la Gelateria dei Gracchi (une de nos meilleures adresses !) : amande/pignons et noix-miel/stracciatella.

 

Huit jours en Italie (2017-6)

Nous avons dîné à la pizzeria San Marino, d'antipasti della casa, spaghetti alle vongole et de délicieuses fraises des bois posées sur une légère crème pâtissière

Huit jours en Italie (2017-6)

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #E' bella Italia !, #Roma

Repost 0