Publié le 5 Août 2007

A b C      2 P5290017 One Digit / 0 7

Voilà mon bilan à fin juillet du challenge ABC 2007.

J'ai lu 8 livres en juillet dont les initiales des auteurs se répartissent sur les lettres B (4 auteurs !), F, L et Y.

Parmi ces auteurs, on compte  une irlandaise, deux françaises, un français, deux américains, un sud-coréen et une américaine. 

A suivre ...

Auteurs de juillet : Alex Barclay, SFS (auteur Sélection FNAC ... chut !), Bernard-Henri Lévy, Jon Fasman, Larry Beinhart, Edna Buchanan, MB (auteur Sélection FNAC ... chut !), Yi Munyŏl.     

Pour mémoire : le blog du challenge ABC se trouve

Récap : "Lettres lues" en 2007 : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, S, T, V, W, X., Y

Mois précédents :
Janvier,  Février, Mars, Avril, Mai, Juin  

 

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost 0

Publié le 4 Août 2007

J'ai terminé récemment le dernier livre d'Elizabeth George qui sortira en France au mois d'octobre, sous le titre 'Anatomie d'un crime' .

On ne retrouve pas les héros traditionnels de l'auteur dans ce dernier roman, sauf Barbara Havers, en toute fin de l'ouvrage.
 
Très différent des autres livres de l'auteur, celui-ci retrace toute la genèse du crime qui ne sera commis que dans les dernières pages. On suit le meurtier, sans savoir, ni même sans deviner lequel des protagonistes du livre sera celui qui commettra l'irréparable.

Je suis très vite rentrée dans l'ambiance de ce roman, qui nous propose une découverte des jeunes londoniens qu'on dirait "de banlieue" chez nous, mais qui là bas sont dans la ville, bien loin cependant des beaux quartiers. 

Elizabeth George décrit de façon très réaliste les petits et grands trafics, l'absentéisme scolaire, la guerre des caïds, des gangs en puissance tout comme le défaut de structures d'accueil, mais aussi l'implication des services sociaux et de certains individus.

Je vous recommande bien évidemment ce livre, mais ... lisez tous les autres d'abord, et dans l'ordre. Celui-ci doit impérativement être lu après "Sans l'ombre d'un témoin" . 

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost 0

Publié le 3 Août 2007

Une réminiscence hitchcockienne ... 



Ole MAn River dans toute sa splendeur 



Un village qui fut fondé par des français, des trappeurs,  il y a bien longtemps 



Une vue d'ensemble 

 



Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Mon Amérique à moi !

Repost 0

Publié le 2 Août 2007

Après la visite de Graceland, nous sommes partis à la découverte du centre ville de Memphis, et de ce qui fit sa richesse : le Mississippi ! 

Old Man River, si grand, si large, (plus qu'un mile, chantait Louis Armstrong) ....

 

 

De notre bateau, nous avons pu découvrir le superbe 'skyline' de cette ville :

 

et les anciennes usines et entrepots de coton qui tombent désormais en ruine ... 

 

 

 Nous avons entamé notre dernière journée par une visite du Memphis Rock n Soul Museum . Pas de photos, ni d'enregistreurs ... 

Dommage, mais cette visite nous a fait découvrir les origines de ces deux styles de musique, issus, comme le blues, des chants des esclaves des champs de coton. 

Extraits musicaux, importance de la radio dès les années 20, premiers juke-box, et souvenirs des artistes célébres représentatifs du Memphis Sound, comme BB King, Elvis, Jerry Lee Lewis, Ray Orbison, Ike Turner, Johnny Cash et Isaac Hayes  


Dernière visite, au Lorraine Motel :

 

 

site de l'assassinat de Martin Luther King en 1968 et devenu Musée des Droits Civiques, de même que l'immeuble qui lui fait face, et où l'assassin s'était embusqué !



 

Des avis de vente d'esclaves du XVIIIème siècle aux bus de Montgomery et aux pancartes 'I AM a man' des éboueurs de Memphis en grève en 1968, tous les grands moments de l'Histoire Noire, et des luttes pour les Droits Civiques sont évoqués dans ce musée.
 
C'est par cette visite émouvante que s'est conclu notre séjour à Memphis.

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Mon Amérique à moi !

Repost 0

Publié le 1 Août 2007

Hormis les deux livres de la sélection FNAC lus pendant mes vacances et dont je vous parlerai plus tard, mes lectures de juillet furent assez variées. 

J'ai commencé le mois avec Alex Barclay dont je vous ai déjà parlé le 11 juillet.

American vertigo


Pour m'accompagner aux USA, j'avais pris 'American Vertigo' de Bernard Henri Lévy, qui m'a agréablement surprise. Invité pour refaire le voyage de Tocqueville, il parcourt les Etats Unis en tous sens et livre ses réflexions, ses choses vues, ses étonnements, et ceux de ses interlocuteurs  ... Je vous le recommande chaudement ! 

Le bibliothécaire



Côté romans, j'ai lu avec un grand plaisir "Le bibliothécaire" de Larry Beinhart. Scénariste du film "Des hommes d'influence de Barry Levinson avec Dustin Hoffmann et Robert De Niro, Larry Beinhart, renouvelle dans ce dernier livre sa critique de la vie politique américaine actuelle. George W est à peine déguisé ... Roman passionnant que j'ai eu du mal à poser ! 

La bibliothèque du géographe


Avant-dernier livre lu : "La bibliothèque du géographe' de Jon Fasman. Tatalélène en a parlé bien mieux que je ne pourrais le faire ... et je souscris totalement à ses propos (je me la joue un peu fainéante en rentrant de vacances ... ) .

L'île anonyme

 

Et tout dernier livre, fini dans la nuit de dimanche à lundi pendant une insomnie-merci-le -jet-lag : "L'Ile Anonyme" du sud-coréen Yi Munyŏl. Ce recueil de nouvelles m'a beaucoup plu, en particulier la première d'entre elles, 'Le blues du Kuro', intemporelle et universelle ...  

En écrivant cet article, je découvre (!?!) et trouve amusant d'avoir lu deux livres traitant de bibliothèques pendant un mois où j'en étais privée ...
  


  

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost 0

Publié le 31 Juillet 2007

L'un des endroits incontournables de Memphis est Graceland, la maison qu'Elvis Presley acheta en 1954, à 19 ans, et où il vécut jusqu'à sa mort en 1976. 
Il y est d'ailleurs enterré, dans le "Meditation Garden", ainsi que ses parents et sa grand-mère.
 

L'adresse : c'est tout simplement 3717 Elvis Presley Boulevard ! 

 

  


On visite tout d'abord, en groupe, le rez-de chaussée et le rez de jardin de la maison (Elvis a toujours voulu garder l'étage privé !) décorés dans un style très 70's, velours, fourrure, clinquant ... comme la 'Jungle Room', ou le salon aux trois téléviseurs (pour ne rien rater des trois chaînes principales !) .

 

 


Puis on accède au jardin et aux dépendances que l'on visite seul ... 

Des centaines de disques d'or et de platine décorent les murs, des vitrines renferment les costumes de scène du maître des lieux qui, en fait, étaient des combinaisons ...
 

 

 

Une partie de sa collection de voitures est exposée dans un hangar très 50's ... Ma préférée : la Cadillac rose ! 

Nous avons terminé cette visite par un déjeuner au 'Chrome Grille' et la découverte de son avion privé.

 

 

Kitchissime, cette visite vaut cependant le détour. 

Ne serait-ce que parce qu'on connait toutes ses chansons (ou presque)  ... 

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Mon Amérique à moi !

Repost 0

Publié le 30 Juillet 2007

Après deux nuits passées à Huntsville, nous avons repris la route en direction de Memphis (Tennessee) ... un petit air d'Eddy Mitchell dans la tête ;-) 

Notre route ne passant pas très loin d'un des National Military Parks,
Shiloh, le plus meurtrier des champs de bataille de la guerre de Sécession, nous sommes allés le visiter. 
La bataille qui y fit rage les 6 et 7 avril 1862 laissa plus de 23 000 victimes (morts et blessés) dont le général des sudistes, Albert Johnston. 

Parmi les combattants de cette bataille se trouvent deux futurs présidents des Etats Unis : Ulysses Grant et James Garfield, mais aussi Lew Wallace (le futur auteur de Ben-Hur), Henry Stanley (qui retrouva le Dr Livingstone, I presume), John Powell (futur explorateur de l'Ouest et du Colorado), et le romancier Ambrose Pierce ! 

  


La chose qui nous a le plus étonnés, pendant cette visite, est l'extrème précision des panneaux précisant les mouvements de troupes, les positions des différents bataillons ... A croire que la traçabilité, imposée par la certification ISO 9001 v2000, était déjà en vigueur dans l'armée américaine dès 1860 ! Les archives militaires doivent occuper un certain volume ... 

Après avoir roulé un bon moment sur les toutes petites routes du Tennessee, nous avons rejoint le Mississippi et ses routes d'une infinie monotonie ...
 

 

 

 



Le plan d'accès à notre hôtel dans le 'Directory' des Choice Hotels, était erroné et ce n'est qu'après plusieurs demi-tours que nous avons trouvé le Quality Inn de Memphis/Graceland ... idéalement situé près de Graceland ... et en bout de piste de l'aéroport :-( ... qui est le camp de base de FedEx ... 
Les décollages au milieu de la nuit nous ont un peu surpris ... puis on s'est habitués ;-)

Nous avons fini la journée par un dîner au
Cracker Barrell - vrai-faux restaurant à l'ancienne - où les 'country dinner plates' sont excellentes ! 
  

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Mon Amérique à moi !

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2007

Réalisé juste à temps dans la soirée d'hier, je vous présente le SALPIN de juillet :

 

 

 

Extrait du dernier free de Blue Ribbon Designs il est brodé sur une toile de lin 11 fils de DMC, avec les fils Gentle Art Sarsaparilla, Blue Spruce et Tarnished Gold, et avec du DMC 501.

Pour mémoire, je vous montre la collection complète du premier semestre :

 

Plus que 5 !

 

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #broderie

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2007

Alors que d'habitude, je brode peu en vacances, cette fois, les longs trajets en voiture m'ont permis de bien avancer sur l'ouvrage principal que j'avais apporté (et pas du tout sur les autres !).

Bon d'accord, c'est un nouvel en-cours, mais depuis que je avais reçu la grille, au mois de janvier, lors de la brocante de Flo la souris, j'avais trop envie de le démarrer ... 

Et je l'ai bien avancé : 

Voici le dos :


le devant :



et un gros plan du toit :


 

Vous l'avez reconnue, c'est la trousse Mimi Lapin des Fées Brodeuses !  

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #broderie, #Trousse des Fées

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2007

L'arrivée à Atlanta est un véritable cauchemar ... On s'en était un peu aperçus en 2004 mais là, ce fut pire !
Partis de Toulouse le mardi 10 juillet à 10h35, nous avons décollé de Roissy à 15 heures au lieu de 13h50 comme prévu ... l'arrivée à Atlanta fut donc décalée d'une heure, à minuit (18h locales) ! 
La nouveauté de l'année, c'est les contrôles d'identité à la sortie de l'avion ! Nous devons donc nous présenter à la sortie de la passerelle, passeport ouvert à la page de la photo 
(sinon, si ça se trouve, on repart illico d'où on vient !)
avant de pouvoir mettre le pied sur le sol américain !

Deux heures ont été nécessaires pour passer les formalités d'immigration et récupérer la valise (une première fois) ! 
Mais nous n'étions pas encore sortis de l'aéroport. 
La subtilité, à Atlanta, c'est qu'on ne peut pas traverser l'aéroport avec sa valise ... 
Une fois les formalités de douane passées, on doit confier la valise à un tapis roulant qui rejoint le Terminal North / Baggage Claim ... en une heure (nous en 10 mn) !!! 

Ce n'est donc qu'à 21h15 (3h15 en France) que nous avons pu quitter ce f*** aéroport d'Hartsfield-Jackson, pour récupérer notre Ford Taurus chez Hertz et filer dormir au Sleep Inn tout proche ! 

Le lendemain nous sommes partis au petit matin en direction de l'Alabama. 

Premières visions du skyline d'Atlanta et de ses autoroutes à 7 heures du matin .... 

 

 

Nous pensions aller à Birmingham, la capitale de l'état, mais la carte détaillée obtenue au Visitor Center signalait des "covered bridges" (Ben oui, même si on n'était pas au MAdison County, j'avais bien envie d'en voir enfin en vrai !) ... Nous sommes donc partis à leur recherche en choisissant Huntsville comme première étape.

Et nous en avons vu deux, et malgré leur état peu rassurant nous les avons traversés en voiture et à pied ... 
L'Easley Covered Bridge : 

 


et le Swann Covered Bridge, un peu plus long ... 

 

Le lendemain, nous avons visité "l'attraction d'Huntsville" : le US Space and Rocket Center.

C'est en effet à Huntsville qu'ont été développés les premières fusées américaines, par Werner Von Braun et d'autres scientifiques allemands qui avaient rejoint les USA à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. 

On a visité le musée de la conquête spatiale (très intéressant), le jardin des fusées (moins impressionnant que celui de Cap Canaveral), et on a visionné un film sur la Louisiane (et Katrina) au cinéma Imax.

 

 



Après cette matinée culturelle et un déjeuner chez Taco Bell (pourquoi n'y en a-t-il pas en France ?), nous sommes partis à la recherche de Patches and Stitches, la boutique de point de croix et patchwork locale (Merci à Hoffman Distribution pour leur listing d'adresses).

J'y ai fait la rencontre d'une mercière adorable, qui lors d'un voyage en France fut surprise de ne trouver que des créations américaines et aucune française dans les boutiques strasbourgeoises et alsaciennes ! 

Un paradis pour les brodeuses et les patcheuses, voyez plutôt : 

 

 


J'ai été impressionnée par les prix : les échevettes de WDW et Gentle Art à 2$ (1,5€) contre 2,5 € en France et les DMC made in France à 0,45$ (0.30€) , sans parler de celui des grilles ...  
J'ai donc fait quelques achats ...
 
 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Mon Amérique à moi !

Repost 0